Communiquer avec un chien me paraissait déjà fou…..Je me suis remis en question et depuis quelques temps déjà je travaille avec Pascale qui fait l’interprète pour moi et cela m’amène tellement dans mon boulot d’éducateur canin. Cela facilite tellement de choses. Mais communiquer avec un chien partis depuis peu de temps relevait pour moi de l’impossible….Et pourtant….

Ce n’est pas moi qui ai déterminé le moment du départ de Vulk’hun. Tant de fois on lui a demandé et tant de fois il a répondu ; je gère mais quand ce sera le moment je te le dirais. Et puis il a eu cette phrase lorsque se déplacer devenait une épreuve et qu’il en arrivait à se faire dessus : “je veux partir maintenant car je veux conserver ma dignité”, puis lorsqu’il est parti il a dit à Pascale qu’il resterait avec moi quelques temps. Il est resté effectivement étant çà et là dans la maison allant dehors voir OBSI, puis plus rien.

Je lui ai demandé si je pouvais lui poser des questions, il a répondu que je pourrais poser toutes les questions que je voulais. Alors on a convenu d’un rendez-vous avec Pascale et j’ai décidé de publier ces conversations pour que le monde sache, pour que nous nous rendions compte de ce qu’est leur monde. Il est temps, l’humain est prêt. Oh bien sûr il restera des esprits chagrin et moqueurs qui diront que tout ça c’est des conneries, qu’on ferait bien de boire moins ou de boire plus c’est selon. Qu’ils passent leur chemin; le message doit être diffusé. Les animaux sont nos frères et on lève un coin du voile sur leur monde grâce à Pascale. Je poserai les questions qui me taraudent depuis longtemps sur leur mode de fonctionnement. Vulk’hun m’a donné des réponses déjà….qui appellent d’autres questions. Ce n’est que le début j’espère d’une longue série d’entretiens avec un chien pour les voir différemment, pour voir si ce que les humains pensent d’eux est vrai ou pas. Comment savoir si la hiérarchie existe ou pas au sein des chiens, si ils comprennent tous les mots qu’on leur dit ou bien seulement certains mots clefs ? Je crois qu’un chien est le plus à même de répondre à ces questions non? Alors voilà la première partie du témoignage de Vulk’hun un chien extraordinaire parti il y a peu.

Si jamais vous avez-vous aussi des questions qui vous viennent mettez les en commentaire et on verra la suite à donner.

Bonne lecture

 

 

 

 

 

CONVERSATION AVEC VULK’HUN LE 20 DECEMBRE 2018

 

 

_ Bonjour Vulk’hun comment vas-tu ?

_ Très bien, c’est super beau ! Je peux courir à nouveau comme avant (à la fin de sa vie, Vulk’hun était paralysé du train arrière) . On est venu me chercher. Les animaux ne vont pas au même endroit que les humains mais c’est super beau.

_ Mais c’est toi qui a décidé de partir ? Tu avais dit que tu resterais un peu de temps avec nous ?

_ Disons qu’au moment pour moi de partir, je me suis laissé guider….mais je reviens vers vous quand je veux

_ Ah d’accord…..il est vrai que je demandais à ma fille de te situer dans la maison mais tu avais disparu…..alors on était inquiets.

_ Je me suis laissé guider pour venir en ce lieu mais je pourrai revenir lorsque j’en aurai envie, lorsque tu m’appelleras, lorsque tu en auras besoin je serai là.

_ Quelqu’un est venu te chercher donc…. ?

_ Oui le centaure.

_ Donc il t’est apparu ?

_ Oui et je l’ai suivi.

_ Dans ces derniers jours, lorsqu’on ne te voyait pas et qu’on demandait à Pascale ou tu étais elle disait que tu étais dans ton box. Tu éprouvais le besoin d’aller te reposer dans ton box ?

_ Non j’allais voir mon copain OBSI

_ Ton copain OBSI dont on sait qu’il ne te reconnaissait pas et qui t’aboyait après…..avait-il fini par te reconnaitre finalement ?

_ Il m’aboyait moins donc je pense que oui mais je n’en suis pas certain.

_ OK, OK……Peux-tu parler de tout  ou bien y va-t-il des informations qui ne sont pas…..

_ Si tu veux savoir des choses tu peux demander

_ Ok, donc pour l’instant tu es heureux

_ Très oui, très heureux.

_ Une question importante : as-tu des souvenir de lorsque tu étais petit ou de ta naissance ? Car chez l’humain en général on ne se rappelle pas de la période bébé. Nos premiers souvenirs se situent vers 3 – 4 ans.

_ Je ne me souviens pas de ma naissance, je me souviens que chiot je m’amusais beaucoup avec mes frères et sœurs. Mais je me souviens aussi du jour où tu es venu me chercher

_ Ah ça tu t’en souviens ?

_ OUI

_ Ce jour-là a dû être  un choc pour toi car tu as été séparé de tes frères et sœurs.

_ Oui un peu mais j’ai été content aussi de vous trouver donc ça a compensé.

_ Etait tu conscient que c’est nous qui venions te chercher un peu comme une destinée ?

_ Non, je vous ai découverts ce jour-là.

_ Donc dans tes perceptions, tu n’avais pas l’information genre tiens c’est eux qui sont là pour moi ?

_ Non je vous ai découverts et apprécié….

_ Lorsque tu arrives chez nous tu sais d’ores et déjà que tu veux vivre dehors ?

_ En fait, j’aimais plus vivre dehors alors j’ai cédé à ma nature, mais en même temps on ne m’a pas appris autre chose, donc c’est mon instinct qui a pris le dessus.

_ Une autre question : je ne t’ai pas vu jouer souvent dans ta vie. Est-ce parce que tu n’étais pas joueur de base ou parce que personne ne t’as appris à jouer ?

_ Non ce n’étais pas dans mon caractère, moi j’étais plutôt chasseur, chasseur et protecteur.

 

_ Une question très importante maintenant. J’ai souvenir que lorsque tu étais petit, tu vivais avec des chats et que tu n’avais pas spécialement de velléités avec eux. As-tu des souvenirs de cette période et peux-tu m’expliquer pourquoi du jour au lendemain tu t’es mis à tuer les chats ?

_ Non je n’ai pas de souvenir de cette période.

_ D’accord mais te souviens-tu de ce premier chat tué ?

_ Oui, c’était un chat qui risquait de venir sur mon territoire.

_ C’est ça la raison du chat tué ?

_ Oui

_ Il faut que tu saches que cette mort a beaucoup secoué mes filles….

_ Oui mais pour moi c’était une préservation du territoire, territoire que vous habitiez aussi.

_ D’accord, donc pour toi, le fait de tuer des chats n’a rien à voir avec le fait que tu ne puisses pas aimer les chats, c’est juste une question de préservation du territoire ?

_ Exactement, c’est une question de protection du territoire. Dans ce cas précis c’était un chat mais ça aurait pu être n’importe quoi d’autre…..

_ Donc si je résume bien n’importe quelle bestiole qui passait….couic… ?

_ Oui….

_ C’est intéressant ça car je croyais que c’était lié à un atavisme envers les chats.

_ Nous savons que les chats peuvent plus facilement pénétrer sur le territoire ce qui nous pousse à les éliminer.

_ Et c’est ce qui explique aussi certainement les digressions de ta part envers mon autorité avec d’autres chiens car tu as quand même attaqué quelques chiens.

_ Oui mais toujours pour une histoire de protection….

_ Il faut que tu saches quand même que je t’en ai voulu une paire de fois d’aller te battre avec des chiens qui ne t’avaient rien fait et qui étaient juste de passage.

_ Oui mais je ne t’en veux pas car tu n’as pas compris le sens de mon action….

 

_ Quel rapport avais tu avec l’autorité. Je te pose cette question car chez les humains il existe un vaste mouvement qui remet en cause l’existence même de la hiérarchie intra et inter espèce. Comme tu es le mieux placé pour répondre je te pose cette question.

_Dans une meute, il y a toujours une hiérarchie.

_ Avec un leader et des suiveurs tels qu’on le conçoit ?

_ Il y a un chef de meute et les autres doivent suivre.

_ Ok et s’ils ne suivent pas ?

_ Ils se font reprendre…..ou s’ils ne sont pas d’accord avec les règles qui sont dans la meute, ils sont chassés….

_ Donc pour vous c’est aussi clair que cela ?

_ Oui

_ Est-ce que c’est une règle acceptée par tous ou bien y va-t-il des congénères qui ne veulent pas se fier à ces règles ?

_ Oh non, je suis conscient qu’il y en a qui refusent les règles et ceux-là sont chassés. Dans ma meute soit tu acceptes les règles soit tu n’as rien à faire dans la meute.

_ Donc en fait tu considérais les autres congénères comme ta meute.

_ Oui

_ Et c’est toi qui faisait régner l’ordre ?

_Oui mais toi tu étais quand même au-dessus. Il y avait la meute animale dont j’étais le chef mais toi tu étais le chef de toute la meute animale et humaine.

_ C’est intéressant cela car je ne me considère pas comme un chef sanguinaire qui fait régner l’ordre par la peur. Cependant chez les humains, les mêmes qui considèrent que la hiérarchie intra espèce n’existe pas, ces mêmes humains considèrent que la hiérarchie inter espèce est une idée complètement infondée.

_ Cette autorité inter espèce existe si tu l’établi, mais c’est toi qui doit l’établir. Après si tu n’arrives pas à te positionner en tant que chef, je me  positionnerai en tant que chef. Mais toi tu as su montrer ta supériorité et te positionner en tant que chef de toute la meute animale et humaine.

_ Mais pour toi est ce que ce statut est une question de force physique ?

_ La force physique est une des données du problème. Il en faut mais ce n’est pas la seule qualité à avoir. La force est importante pour un chef car il peut être obligé de se battre et il doit être fort pour cela.

_ Est-ce que tu te considérais comme étant d’une race particulière de chien car tu as en toi une part de chien et une part de loup ?

_ Pour moi je suis un loup avant tout.Je ne suis pas un chien mais un loup.

_ J’ai beaucoup travaillé avec toi et je dois dire que j’ai toujours été surpris de ton énorme capacité à apprendre. Je travaille tout autant avec OBSI ‘ chien loup de Saar Loos aussi) en ce moment et je constate cette même capacité à apprendre. Le travail pour toi était-il un plaisir ou bien un véritable travail ?

_ Peu importe ce que tu me demandais, seul comptait le fait de te faire plaisir et que tu sois content.

_ Et les récompenses ‘friandises) que tu recevais, étaient-elles importantes ?

_ C’était assurément un plus non négligeable mais ce qui comptait avant tout était ta satisfaction.

 

_ Autre point important : j’ai toujours eu du mal à te faire marcher au pied, il fallait toujours que tu sois un poil devant mes jambes….étais ce dû à ton coté protecteur ?

_ Dans mon rôle de protecteur, il faut que je sois en avant pour voir ce qui se passe avant toi. Pour te protéger. C’est pour cela que j’étais devant.

_ Ceci va faire réagir car chez nous les humains, les hommes et les chiens marchent à la même vitesse, de concert.

_ Oui mais n’oublie pas que je ne suis pas un simple chien mais un loup.

_ Donc c’est spécifique à toi ?

_ Oui à moi et aux races faites pour la garde. Pour les autres races je ne sais pas trop mais pour moi mon rôle c’était cela.

 

_ On a fait beaucoup de démonstrations en salon pour dissuader les gens de prendre un chien loup sans se renseigner comme il faut sur la race, et je peux dire sans trop me tromper que tu aimais cela mais sans plus…

_ Il y avait beaucoup de monde.

_ Oui et je pense que c’est cela qui te stressait

_ Oui parce qu’il fallait que je sois à l’affut de tout danger en permanence tout le temps et partout.

_ Et cela te fatiguait beaucoup ?

_ Oui car je n’avais pas de repos.

_ Donc si je refaisais cela il faudrait le faire différemment, que je fasse cela avec plusieurs chiens et qu’on fasse un roulement avec un chien qui se repose en voiture à l’extérieur ?

_ Oui

_ Mais pourtant les choses avaient évolué. Tu étais souvent en coulisse dans ta caisse et je la couvrais pour que tu puisses te reposer ?

_ Oui mais j’entendais quand même et c’était à double tranchant car ne voyant plus cela me stressais quand même.

_ Donc ce qui te dérangeait c’était la présence de monde autour de toi ?

_Oui

_ Mais pourtant jusqu’à ce que tu aies un an environs tu allais volontiers approcher les gens.

_ Mais à cette période de ma vie tout était découverte.

_ Et tu n’as pas fait d’expérience négative avec les gens que tu as approché.

_ Cependant mon instinct me fait sentir le bien et le mal chez les gens.et j’ai découvert que des gens peuvent avoir plus de mal que de bien en eux.

_ Mais cela veut dire que tu avais des facultés particulières ?

_ Moi j’étais comme cela et j’ignore si les autres étaient comme moi.

_ As-tu connaissance de tes anciennes vies ?

_ Non

_ Sais-tu seulement combien de temps tu vas rester dans cette prairie ?

_ Non je ne sais pas.

_ Mais à quoi peut tu bien occuper toutes tes journées ?

_ Nous n’avons pas la notion de jour de temps qui passe. Donc je cours je jouis de mon état, je viens te voir comme maintenant, je repars mais je n’ai plus la notion du temps.

_ Et tu as d’autres congénères avec toi ou pas ?

_ Ici il y a plein de monde

_ Et là les problèmes de territoire ne se posent pas ?

_ C’est différent.

_ En quel sens ?

_ On est tous tellement bien qu’on n’a pas besoin de défendre un territoire et se battre.

_ Et tu chasses ?

_ Non là  où je suis, il n’y a plus besoin de se nourrir.

_ Donc c’est vraiment une vie de plénitude pour toi ?

_ Oui

_ J’en reviens à la partie dressage. Lorsqu’on te parle, est ce que comme les humains tu comprends tous les mots et que tu saisis l’organisation des mots dans la phrase ou bien est-ce plus avec une notion d’émotion qui se greffe sur nos paroles.

_ C’est par mots clefs ! Ce sont des mots qui sont associés au départ à des actions répétitives. Pour la vibration suivant la façon dont tu me parlais je percevais ta joie ou ta colère ou ta tristesse.

_Mais on peut dire que globalement les mots n’ont pas d’importance pour toi. A part les mots clefs.

_ Non. Seuls comptent ces mots clefs et la manière dont tu les dits A présent j’en ai un peu assez et je voudrais repartir courir.

_ Je te remercie Vulk’hun pour ta patience et tes réponses, je vais murir un peu tes réponses et je me permettrait de revenir vers toi avec d’autres questions sur des domaines plus precis.

_ Si tu veux faire appel à moi il te suffit de penser très fort à moi et je viendrais.

_ Je suis d’accord mais si je veux avoir des réponses il me faudra passer par Pascale.

_ Pas de soucis de ce coté là…..Je suis heureux là où je suis, triste de ne plus être avec toi mais comme je peux revenir vers toi quand je veux je dirais que cela compense…..

_ Je te remercie encore une fois et je te dis à bientôt.

_ Vulk’hun repart en courant vers sa prairie